Visite du groupe d’amitié France-Palestine de l’Assemblée nationale (17 – 21 février 2019)

Une délégation du groupe d’études à vocation internationale France-Palestine de l’Assemblée nationale a effectué du 17 au 21 février une visite à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi par le groupe d’amitié de la situation à Jérusalem et en Palestine.

Une délégation du groupe d’études à vocation internationale France-Palestine de l’Assemblée nationale a effectué du 17 au 21 février une visite à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi par le groupe d’amitié de la situation à Jérusalem et en Palestine.

La délégation, conduite par M. Bruno Joncour, député des Côtes-d’Armor et président du groupe d’amitié, comprenait Mme Marie-George Buffet, députée de Seine-Saint-Denis, Mme Bérengère Poletti, députée des Ardennes, M. Hubert Julien-Laferrière, député du Rhône, M. Jérôme Lambert, député de Charente et M. Pascal Bois, député de l’Oise.

Les députés ont effectué une série de visites de terrain. La délégation s’est entretenue dans la Vieille ville de Jérusalem avec l’ONG israélienne Ir Amim afin de prendre la mesure de l’expansion de la colonisation israélienne et des menaces d’expulsion pesant sur de très nombreuses familles palestiniennes. Les députés ont également visité Hébron avec M. Anouar Abu Eisheh, président de l’association d’échanges culturels Hébron-France, où ils ont pu observer les impacts du non renouvellement par Israël du mandat de la Présence temporaire internationale à Hébron (TIPH) le 31 janvier dernier. Par ailleurs, pour comprendre l’ampleur des défis auxquels sont confrontés l’UNRWA et les réfugiés palestiniens, les députés se sont rendus au camp d’Aïda, au nord de Bethléem.

Préoccupés par les progrès de la colonisation dans la zone stratégique dit « E1 » et par la situation de la population locale palestinienne, confrontée à des démolitions récurrentes d’habitations et d’infrastructures, les députés se sont rendus dans le village bédouin d’Abu Nuwar où ils se sont entretenus avec les membres de la communauté.

A Ramallah, la délégation du groupe d’amitié France-Palestine de l’Assemblée nationale a été reçue en audience par le premier ministre Rami Hamdallah et par le secrétaire général de l’OLP Saëb Erekat. Elle s’est également entretenue avec Mustapha Barghouti, secrétaire général de l’Initiative palestinienne. Les parlementaires ont rendu hommage à l’ancien président Yasser Arafat et ont visité le musée qui lui est dédié en compagnie du président de la Fondation Yasser Arafat, M. Nasser Al Qidwa. Les députés ont aussi eu l’occasion de visiter le Lycée français international de Ramallah. A Jérusalem, ils ont rencontré des personnalités de la société civile palestinienne et des personnalités religieuses.

Dans la bande de Gaza, les députés ont visité une clinique de l’organisation Médecins sans frontières qui accueille des blessés des « marches du retour » ainsi qu’un centre de soutien psychosocial. La délégation a rencontré les parents de l’infirmière Razzan Al-Najjar, tuée par l’armée israélienne le 1er juin dernier lors des « marches du retour ». Les députés ont aussi eu l’occasion de visiter l’Institut français de Gaza, l’unique centre culturel étranger de la bande de Gaza.

publié le 25/02/2019

haut de la page