Voyage en France : documents de voyage, test Covid-19, quarantaine...

Cet article est mis à jour dès publication officielle des nouvelles instructions. Les informations qu’il contient peuvent donc être considérés comme fiables au moment où vous le lisez.

Merci de ne pas tenir compte des informations circulant sur les canaux non-officiels.

1- Qui a le droit d’entrer en France ?

Seules les personnes suivantes, sont actuellement autorisées à rentrer en France  :

Tous les ressortissants français, qu’ils résident en France ou à l’étranger ;
Les conjoints et enfants de ressortissants français, qu’ils résident en France ou à l’étranger ;
Les étrangers titulaires d’un titre de séjour  ;
Les citoyens de pays européens s’ils résident en France ou s’ils transitent par la France pour rejoindre leur résidence.

[Aucune autorisation du consulat n’est requise ni délivrée]

Toutefois, toute personne rentrant en France métropolitaine doit disposer de :
- l’attestation de déplacement internationaldérogatoire vers la France métropolitaine
- une déclaration sur l’honneur d’absence de symptômes d’infection au Covid-19.

2- Ressortissants français

Un ressortissant français, y compris mineur, doit disposer d’un document d’identité français valide pour voyager en France : passeport ou carte d’identité en cours de validité.

Un ressortissant franco-israélien ne peut donc pas voyager en France avec son seul passeport israélien.

Si vos pièces d’identité sont périmées, vous devez prendre rendez-vous auprès du Consulat général.

Pour vos enfants mineurs, vous devez disposer, en plus du document d’identité français valide, d’un livret de famille français ou d’un acte d’état civil français (acte de naissance établi en France ou acte de naissance transcrit auprès des services de l’état-civil du consulat) Pour plus d’information, consultez le site du Consulat général.

3- Membres de familles de Français ne disposant pas d’un passeport français

Attention : aucun des documents requis pour voyager n’a besoin d’apostilles et il est inutile de vous rendre chez un notaire pour faire une attestation

Les membres de familles de Français suivants peuvent être exceptionnellement autorisés à entrer en France, sans passeport ni laissez-passer français sous réserve de disposer des justificatifs requis (livret de famille ou une copie de l’acte intégral de naissance français, acte de mariage français) et que les noms et prénoms mentionnés sur ces justificatifs soient identiques à ceux mentionnés sur le passeport étranger :

- Les conjoints et concubins
- Les enfants de moins de 21 ans de ressortissants français
- Les enfants de moins de 21 ans du conjoint étranger

Attention : sans document de voyage et d’identité français en cours de validité, la compagnie aérienne peut s’opposer à votre embarquement et la Police aux Frontières refuser votre admission sur le territoire français. Le Consulat général de France à Jérusalem décline toute responsabilité dans l’hypothèse où vous feriez l’objet de telles décisions.

NB :

Les conjoints doivent disposer d’un acte de mariage français. A défaut, ils doivent fournir l’acte de mariage étranger avec sa traduction en français par un traducteur assermenté et un justificatif de vie commune (bail, facture d’électricité,etc.).

Les enfants de moins de 21 ans d’un ressortissant français et de son conjoint étranger doivent voyager avec un passeport français en cours de validité. Nous vous invitons à faire le nécessaire :

- s’ils sont inscrits sur le livret de famille, en effectuant une demande passeport
- s’ils ne sont pas inscrits sur le livret de famille et si vous n’avez pas déclaré leur naissance auprès du service consulaire, en contactant le service de l’état-civil.

Ces démarches, qui sont à l’initiative des usagers et possibles dès le mariage des parents et la naissance de l’enfant, ne peuvent pas être réalisées dans l’urgence.

Nous vous rappelons que les autorités françaises demandent aux ressortissants français ne n’effectuer des voyages internationaux vers la France qu’en cas de nécessité impérieuse et de reporter tout voyage non essentiel.

Les concubins doivent présenter des documents probants permettant d’attester le concubinage (livret de famille, bail de logement en commun, compte bancaire commun, etc…). Les documents doivent attester d’une vie commune durable et notoire des intéressés qui ne peut être prouvée par la seule production d’une attestation sur l’honneur.

Si le conjoint ou le concubin étranger voyage sans son conjoint ou concubin français, le concubin ou conjoint français doit fournir une attestation sur l’honneur approuvant le voyage avec une copie de sa pièce d’identité.

Pour tout renseignement complémentaire, écrivez-nous

4- Etrangers titulaires d’un titres de séjour

Les étrangers titulaires d’un titre de séjour en cours de validité, y compris visa de long séjour valant titre de séjour, sont autorisés à entrer en France.

Les documents autorisant le séjour en France qui auraient expiré entre le 16 mars 2020 et le 15 juin 2020 ont par ailleurs été prorogés pour une durée de 6 mois.

5- Citoyens de pays européens

Les citoyens de l’Union européenne et les ressortissants britanniques, islandais, liechtensteinois, norvégiens, andorrans, monégasques, du Saint Siège, de San Marin et suisses, leurs conjoints et leurs enfants sont admis à rentrer en France s’ils résident en France ou s’ils transitent par la France pour rejoindre leur résidence.

6- Test Covid-19 avant le départ ou à l’arrivée en France

La France a établi une liste de 16 pays où le virus circule très fortement et dont il ne sera plus possible de venir sans la preuve d’un test PCR négatif avant l’embarquement ou à l’arrivée.

Israël et les Territoires palestiniens font partie de cette liste qui est susceptible d’évoluer et sera régulièrement actualisée.

Les passagers de 11 ans et plus, en provenance d’Israël et des Territoires palestiniens :

- soit devront présenter un test négatif à leur arrivée au dispositif sanitaire de l’aéroport en France, effectué dans les 72h avant de monter dans un avion à destination de la France ;

- soit seront redirigés, dès leur arrivée à l’aéroport en France, vers un poste de contrôle sanitaire qui réalisera le test. Le voyageur devra laisser ses coordonnées afin de pouvoir être contacté en cas de résultat positif.

Si le passager refuse de s’y plier, le dispositif sanitaire pourra solliciter un arrêté préfectoral de placement en quarantaine.

Compte tenu de ces dispositions, il est fortement recommandé aux personnes de onze ans ou plus, en provenance d’Israël ou des Territoires palestiniens de réaliser ce test virologique, au maximum 72 heures avant leur vol pour la France.

Cette mesure entre en vigueur au plus tard le 1er août.

7- Quarantaine à l’arrivée en France

Les autorités françaises peuvent prescrire la mise en quarantaine ou le placement et le maintien en isolement, lorsqu’elles arrivent sur du territoire national depuis l’étranger :

- Des personnes présentant des symptômes d’infection au covid-19 ;
- Des personnes ne pouvant justifier, à leur arrivée, du résultat négatif d’un test Covid-19 réalisé moins de 72 heures avant le vol (notamment en cas de refus ou d’impossibilité de se soumettre à un test au point de contrôle sanitaire à l’arrivée à l’aéroport en France).

8- Sortie du territoire - formalités à l’aéroport de Ben Gourion

Pour être autorisé à embarquer à l’aéroport Ben Gourion, les autorités israéliennes demandent à tous les voyageurs d’avoir au préalable, moins de 24 heures avant le vol, rempli en ligne ce formulaire

Cette mesure relève uniquement des autorités locales.

Plus d’informations ici

Pour toute question sur cette procédure, contactez directement le 08 6241010 ou obtenir une assistance technique : moked@gmail.gov.il

9- Retour dans la circonscription de Jérusalem après un séjour en France

Nous vous rappelons que l’entrée sur le territoire israélien ou palestinien, notamment après un séjour en France, relève de la compétence des autorités locales. . En aucun cas, le Consulat général de France à Jérusalem ne peut délivrer une autorisation d’entrée sur le territoire israélien ou palestinien.

Les citoyens israéliens peuvent revenir librement en Israël sur présentation de leur passeport israélien. Les résidents en Israël ne possédant pas un passeport israélien (détenteurs d’un visa de long séjour), doivent obtenir une autorisation préalable de l’ambassade d’Israël en France pour pouvoir revenir en Israël. Cette autorisation sera exigée à l’embarquement à l’aéroport en France.

De plus, tous les voyageurs en provenance de l’étranger ont l’obligation de compléter, moins de 24h00 avant leur retour vers Israël, un formulaire de santé en ligne accessible sur le site du ministère de la santé

publié le 03/09/2020

haut de la page