La France aide à répondre aux besoins alimentaires de 210 000 personnes dans la bande de Gaza

Lors d’un déplacement à Gaza le 11 juin 2019, le Consul général de France à Jérusalem a rendu visite à des familles bénéficiaires du programme alimentaire mondial (PAM)

Face aux problèmes de financement rencontrés par le PAM dans un contexte de réduction de l’aide internationale, la France a augmenté sa contribution au PAM, dont l’assistance humanitaire dans la bande de Gaza demeure indispensable, à hauteur d’un million d’euros en 2019.

Le PAM fournit aux populations non réfugiées les plus vulnérables de la bande de Gaza et de Cisjordanie des coupons alimentaires, sous forme de carte électronique, leur permettant d’acheter auprès de commerçants préalablement sélectionnés des biens produits localement, contribuant ainsi à soutenir l’économie locale. Une liste de denrées disponibles est définie à l’avance, ce qui laisse aux bénéficiaires le choix des produits achetés.
En 2018, 245 000 personnes en situation d’insécurité alimentaire dans la bande de Gaza ont bénéficié de l’assistance du PAM, dont 85% via le programme de coupons alimentaires électroniques.

L’assistance de la France au PAM à Gaza répond à une situation préoccupante : près de deux habitants sur trois (68,5%) souffrent d’insécurité alimentaire, plus de la moitié de la population est touchée par la pauvreté (53%) et le chômage (55%).
L’augmentation des prix des denrées alimentaires, sous l’effet prolongé du blocus, en parallèle d’une augmentation du niveau de pauvreté, ont engendré une hausse du nombre de ménages palestiniens vulnérables ainsi qu’une augmentation de la dépendance à l’assistance alimentaire, aussi bien chez les populations réfugiées que non réfugiées.

Lors de sa visite dans la bande de Gaza les 11 et 12 juin, le Consul général a réaffirmé l’engagement de la France pour apporter une réponse effective à la crise humanitaire qui frappe la population palestinienne ainsi que l’urgence d’œuvrer à la recherche d’une solution politique durable, ce qui passe par la levée du blocus d’une part et par la concrétisation de la réconciliation interpalestinienne et le retour de l’Autorité palestinienne à Gaza d’autre part.

publié le 24/06/2019

haut de la page