Festival CINE JUNIOR 2007

JPEGAvec le soutien du réseau des Centres culturels français et de la Commission Européenne (programme MEDA), l’association Cinéma Public, qui fédère les salles de cinéma municipales et associatives et qui organise chaque année le festival Ciné Junior dans le département du Val-de-Marne, a décidé cette année de mettre en place un festival de films jeunes publics dans les Territoires palestiniens.

POUR LES ENFANTS DE PALESTINE....

En Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, la réalité quotidienne et les représentations des enfants sont marquées par le
conflit et les tensions permanentes....
De plus en plus d’enfants souffrent de dépression et ont du mal à mettre en scène des projets d’avenir ; les rêves et les
jeux de ces enfants sont phagocytés par la guerre et la mort.

DES CONTES ET DES MERVEILLES

Le cinéma peut permettre à ces enfants de retrouver l’espace de rêve nécessaire à la construction de leur psychisme ; en
leur offrant d’autres images, il participe à la stimulation de leur imaginaire.
La programmation de ce festival est axée sur le conte et le merveilleux. Parmi les titres présentés une sélection de films
classiques (La Belle et la Bête de Jean Cocteau, Le Cirque de Charlie Chaplin, Peau d’Âne de Jacques Demy ) ; des films
d’animation Princes et Princesses, Azur et Asmar, de Michel Ocelot, Les Contes de la mère poule de Farkhondeh
Torabi, L’Etrange noël de M. Jack de Tim Burton/Henri Selick Les contes de grand papa de Pjotr Sapegin, ainsi que
L’Enfant lion de Patrick Granperret

UN PEU DE MUSIQUE

Un concert du musicien Roberto Tricarri (Ciné Musiques) ouvrira le festival à Naplouse, Gaza, et Ramallah, avec une
composition autour du film Sherlock Junior de Buster Keaton, ainsi que du court-métrage One Week.

DANS DE BELLES SALLES DE CINEMA

Gaza, Ramallah, Jérusalem Est, Naplouse, Bethléem disposent de belles salles de cinéma équipées en projecteurs
35mm par le Consulat de France. Alors que l’accès aux copies reste difficile, la circulation des films très
compliquée, ce festival sera l’occasion de faire vivre ces salles par une programmation de qualité et partagée.

AVEC DES ATELIERS POUR LES FEMMES ET LES ENFANTS

Le festival sera accompagné d’actions de sensibilisation et d’ateliers de pratique cinématographique en direction des enfants issus des
camps de réfugiés et des enseignants.
Un atelier de réalisation croisé avec deux groupes de femmes l’un à Champigny, l’autre à Bethléem a été mis en place à partir de
Janvier 2007, encadrés respectivement par une réalisatrice française et une réalisatrice palestinienne. Ces femmes d’ « ici » et
d’« ailleurs » réaliseront deux courts-métrages - deux fictions- à partir de leur statut quotidien de réfugiées ou d’immigrées.

ET UNE EXPOSITION PHOTO

Le photographe Cédric Faimali et la rédactrice Aude Raux, du collectif Argos, réaliseront une exposition photographique sur les salles
de cinéma palestiniennes. Loin des images auxquelles le conflit nous a habitués, les photographies montreront un autre aspect de la
vie quotidienne en Palestine.


CONSULTEZ :
- le programme du festival relayé par les CCF (à venir)
- Les projections à Ramallah, présentées par le mensuel du CCFA, Al Manara

TELECHARGEZ :
- le dossier de presse en français
- le communiqué de presse en arabe

Word - 36 ko
مهرجان سينما الأطفال في فلسطين
(Word - 36 ko)
PDF - 497 ko
Dossier de presse de Ciné Junior (PDF - 497 ko)

publié le 09/05/2007

haut de la page