Entretien du Consul général avec le Custode franciscain (18 juin 2018)

Le Consul général s’est entretenu le lundi 18 Juin avec le Custode franciscain de Terre sainte, le R. Père Francesco Patton. Cet entretien a permis d’évoquer la situation des chrétiens en Terre sainte et de la population palestinienne. Le Custode est notamment revenu sur la décision inédite de fermeture de la Basilique du Saint-Sépulcre durant trois jours en février dernier pour protester contre la tentative de la mairie israélienne de Jérusalem de recouvrer des taxes auprès des communautés chrétiennes, tentative qui transgressait le statu quo de l’exemption fiscale historique de ces communautés, et les prolongements de cette affaire. Pour mémoire, c’est via la Custodie que l’Eglise latine est l’un des trois gardiens majeurs du Saint-Sépulcre.

Au-delà, le Custode de Terre Sainte dont l’autorité sur les franciscains s’étend de la Turquie à l’Egypte a abordé la situation des chrétiens en Syrie et en Irak et exprimé son souci à l’égard des réfugiés chrétiens issus de ces pays et présents en Jordanie auprès desquels la Custodie et le Patriarcat latin de Jérusalem œuvrent au quotidien.

Le Consul général a rappelé l’attachement de la France à ses liens avec la Custodie, les Eglises et son attention à la situation des chrétiens de Terre sainte et de la région. Il a rappelé les missions qui lui reviennent, dans le cadre d’obligations inscrites dans le droit international, au titre de la protection de plusieurs dizaines de communautés catholiques de tradition française, actives notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. Il a marqué la vigilance de la France au statu quo et, au-delà, au statut de Jérusalem.

La semaine précédente, le Consul général avait assisté, toujours dans les murs de la curie de la Custodie, au couvent Saint-Sauveur, à l’inauguration de l’exposition « Franciscains de Terre Sainte, gardiens du tombeau du Christ ». Cette exposition présente les clichés réalisés par Thomas Coex, photographe en chef du bureau de l’AFP à Jérusalem, sur la vie quotidienne des frères et fait suite à un travail effectué avec le correspondant à Jérusalem d’un autre grand média français, Cyrille Louis, du Figaro, en vue des 800 ans de présence franciscaine en Terre sainte.

publié le 29/06/2018

haut de la page