Détention de M. Salah Hammouri - : déclaration de la porte-parole du Quai d’Orsay (23 août 2018)

Cela fait un an que M. Salah Hammouri, ressortissant français, a été incarcéré par les autorités israéliennes. La France reste préoccupée par la poursuite de sa détention administrative, qui a été prolongée jusqu’au 30 septembre.

Le Président de la République et le ministre de l’Europe et des affaires étrangères ont évoqué la situation de notre compatriote avec le Premier ministre israélien à plusieurs reprises. Ils ont demandé qu’il soit mis fin à sa détention administrative, qui ne lui permet pas d’avoir connaissance des charges retenues contre lui. Ils ont également demandé que l’ensemble de ses droits soient respectés et que sa famille, en particulier son épouse et son fils, puissent lui rendre visite. Ces demandes font l’objet de discussions constantes avec les autorités israéliennes en vue de leur mise en œuvre.

Dans l’attente de sa libération, M. Salah Hammouri continuera de bénéficier de la protection consulaire prévue par la Convention de Vienne, au titre de laquelle il a pu recevoir, depuis le début de sa détention, des visites régulières des autorités consulaires françaises. Nous réitérons notre demande que l’ensemble de ses droits soient respectés.

publié le 03/09/2018

haut de la page