Cérémonie d’inauguration de l’édicule restauré du Tombeau du Christ (22 mars 2017)

Mercredi 22 mars, les Eglises de Jérusalem se sont retrouvées dans la Basilique du Saint-Sépulcre pour contempler le résultat des dix mois de restauration de l’édicule abritant le Tombeau du Christ, lors d’une cérémonie œcuménique témoignant de l’unité qui a rendu possibles de tels travaux. Le Consul général assistait à cette célébration, aux côtés des consuls généraux des pays « latins » (Espagne, Italie, Belgique) et en présence de nombreuses personnalités étrangères venues pour l’occasion dont le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, le Ministre des affaires étrangères de la République d’Arménie et le représentant du Roi Abdallah de Jordanie.

Une cérémonie œcuménique inédite qui rassemblait les représentants des trois Eglises gardiennes du Saint-Sépulcre : S.B. Theophilos III, Patriarche grec-orthodoxe, S.B. Manougian, Patriarche arménien apostolique et le T. R. Père Francesco Patton, Custode franciscain de Terre Sainte. Ce dernier était accompagné de Mgr Pizzaballa, Administrateur apostolique du Patriarcat latin. Etaient présents également des représentants des autres Eglises présentes au Saint-Sépulcre, les Eglises éthiopienne, syriaque-orthodoxe et copte ainsi que des autres confessions chrétiennes. Parmi les invités d’honneur, le Patriarche œcuménique de Constantinople Bartolomeos qui était venu à Jérusalem en mai 2014 pour rencontrer le Pape François au St Sépulcre.

Dix mois durant, experts, techniciens et ouvriers se sont relayés nuit et jour pour restaurer l’édicule qui date du XVIIIème siècle. La cérémonie était ponctuée d’hymnes entonnés solennellement par les chœurs des trois communautés. « Ces travaux sont un signe d’espérance pour les futures générations » a assuré le Patriarche Theophilos, remerciant tous ceux qui ont rendu possible ce projet, saluant notamment Mgr Pizzaballa et une « collaboration sans précédent ». Le Custode, le père Patton, a évoqué « la joie immense » de contempler ces travaux quelques semaines avant de « célébrer ensemble à Pâques, le même jour, la Résurrection ». Invité ensuite à prendre la parole, Mgr Pizzaballa est revenu sur le caractère unique de cette restauration qui a inauguré « une nouvelle phase de relations entre les Eglises de Jérusalem ». Confiant dans l’avenir, il a déclaré : « ce travail n’est pas terminé. Nous en sommes juste au début. Je souhaite à vous tous, vos Béatitudes et votre Paternité, que les Églises de Jérusalem puissent continuer à jouir de cette nouvelle attitude qui existe entre nous, en voyant la poursuite de cette restauration pour toutes les autres parties de cette Basilique unique. »

JPEG

JPEG

publié le 18/04/2017

haut de la page