AIDE SPECIALE COVID-19

Le dispositif d’aide sociale exceptionnelle en direction des Français résidant à l’étranger qui font face à de graves difficultés financières directement liées à l’épidémie du Covid-19 est reconduit en 2021.

Pour pouvoir en bénéficier, le demandeur et ses enfants à charge de nationalité française doivent impérativement être inscrits au registre des Français établis hors de France.

Le Secours Occasionnel de Solidarité (SOS) est réservé aux personnes qui sont en mesure de démontrer une diminution substantielle de leurs revenus, en raison de la crise sanitaire et qui se trouvent aujourd’hui en situation de précarité.
Il appartient au demandeur de fournir à l’appui de sa demande tout document attestant de la précarité de sa situation financière, en plus des justificatifs requis.

Le demandeur peut bénéficier d’un secours occasionnel de solidarité même s’il bénéfice en parallèle d’aides publiques locales, associatives ou privées.

Il pourra être perçu mensuellement jusqu’en décembre 2021 à condition que le demandeur se soumette à un examen régulier de sa situation financière et réponde aux critères fixés.

Toute demande incomplète fera l’objet d’un rejet. Il est donc vivement recommandé de bien vérifier que toutes les rubriques du formulaire sont renseignées et les documents demandés joints au format pdf avant l’envoi de la demande par mail exclusivement.

Pour toute demande de renouvellement attestation à joindre.

Les demandes (reconduction ou premières demandes) doivent parvenir au plus tard le 25 du mois.
L’aide n’étant pas rétroactive, les demandes de reconduction arrivées après la date de délai de rigueur seront automatiquement reportées sur le mois suivant.
C’est la date de réception par le service des affaires sociales qui fait foi et non pas la date de l’attestation.

  • En cas de refus deux possibilités :
  • le demandeur peut formuler un recours gracieux en présentant une lettre demandant explicitement le réexamen de son dossier et en fournissant de nouveaux éléments qui permettront de réévaluer sa situation.

A noter : un délai de 2 mois à compter de la date de confirmation du refus par le service des Affaires sociales, devra être respecté avant de pouvoir présenter une nouvelle demande.

  • Dans le cadre du partenariat entre le FSJU-ISRAEL et le consulat, le demandeur peut déposer une demande auprès du FSJU-ISRAEL en renseignant le formulaire et l’adresser par mail à officefsjuisrael@gmail.com

publié le 11/08/2021

haut de la page